Ce que vous devez savoir sur le masque de grossesse
masque-de-grossesse-1.jpgmasque-de-grossesse-2.jpgmasque-de-grossesse-3.jpgmasque-de-grossesse-4.jpg

Masque de grossesse et nos conseils

Masque de grossesse: prévention et traitement

Encore appelé scientifiquement chloasma, le masque de grossesse est en fait une pigmentation excessive de la peau localisée à certaines zones du visage (pommettes, front, lèvre supérieure) de la femme enceinte, mais c’est une réaction qui peut être évitée et au pire, soignée. Les masques de grossesse, aussi appellés chloasma ou mélasma, sont une pigmentation excessive dans des zones localisées de la peau du visage, notamment le front, autour des yeux, au-dessus de la lèvre et sur les maxillaires dû à un bouleversement hormonal. Cette pigmentation apparaît en général chez les femmes enceintes d’où son nom de masque de grossesse, et se caractérise par des tâches brunes ou grisâtres qui disparaissent après l’accouchement. Dans 5% à 10% des cas, certaines femmes peuvent en souffrir sans être enceintes, à l’instar des femmes qui prennent des pilules aux œstrogènes.

Quelques particularités des masques de grossesse sont liées au fait qu’il s’agit d’un bouleversement hormonal qui survient surtout chez les femmes brunes, les femmes à la peau mate et noire et que la pigmentation apparaît surtout entre le 4e et 6e mois de grossesse. Dans certains, cas les tâches liées à un chloasma peuvent perdurer après l’accouchement, au moins 6 mois après l’accouchement et nécessiter un traitement masque de grossesse plus lourd. D’après certaines des légendes populaires, les masques de grossesse permettraient de déterminer le sexe de l’enfant qu’on attend, à savoir, une fille, mais pour éviter de se tromper dans le choix de la couleur pour le bébé à venir, bleu ou rose, une échographie sera toujours préférable. En fait, les masques de grossesse sont provoqués par une augmentation très élevée de taux d’hormones féminines qui entraînent une synthèse accélérée de la mélanine, qui peut devenir une hyper pigmentation si la peau est exposée au soleil. Les femmes non enceintes qui peuvent souffrir du même dérèglement hormonal en fonction du type de pilule prise auront beaucoup plus des tâches localisées autour de la bouche.

Les femmes sujettes aux masques de grossesse courent encore plus de risques d’en avoir lorsqu’elles s’exposent au soleil. En effet, c’est l’exposition solaire qui augmente de manière considérable les risques d’avoir un masque de grossesse, mais aussi la gravité. La meilleure protection suggérée est de se protéger le visage avec un écran total d’indice 50 et plus, de porter des lunettes de soleil et un chapeau jusqu’à l’arrivée du bébé. Le meilleur moyen de traiter le masque de grossesse reste la prévention, mais si malgré tout on en souffre, il existe de nombreuses méthodes pour la traiter.

Comment traiter les masques de grossesse?

Lorsque surviennent les tâches liées aux masques de grossesse, le dermatologue, le gynécologue ou la sage femme peut prescrire dans certains cas, des peelings, des préparations pour la dépigmentation de la peau, des crèmes médicales ou de crèmes à base d’hydroquinone, de corticoïde, d’AHA (alpha-hydroxyacides), de vitamine A acide. Cependant, la prise de médicaments ou de traitements contre le chloasma s’accompagne aussi de mesures préventives, à savoir, une protection solaire quotidienne (écran total, lunettes de soleil) ainsi qu’un changement de contraception, surtout si on utilise d’habitude des pilules contraceptives à base d’œstrogène qui peuvent favoriser l’apparition des tâches sur le visage ou des pilules ne contenant qu’un seul progestatif. Le changement de la contraception doit être envisagé notamment lorsque la peau est dépigmentée. La pilule à utiliser ne doit contenir qu’un seul progestatif. Les femmes qui souffrent d’un masque de grossesse risquent encore d’en souffrir lors de leur prochaine grossesse.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

1 commentaire récent :
  • Betty a écrit :

    Est-ce que l’exposition au soleil avant le 4ème mois de grossesse peut entrainer un masque de grossesse par la suite si l’on cesse de s’exposer au soleil du 4ème au 6ème mois?